ADVFN Logo ADVFN

We could not find any results for:
Make sure your spelling is correct or try broadening your search.

Trending Now

Toplists

It looks like you aren't logged in.
Click the button below to log in and view your recent history.

Hot Features

Registration Strip Icon for discussion Register to chat with like-minded investors on our interactive forums.

RNO Renault SA

48.15
-0.67 (-1.37%)
Last Updated: 15:24:00
Delayed by 15 minutes
Share Name Share Symbol Market Type
Renault SA EU:RNO Euronext Ordinary Share
  Price Change % Change Share Price Bid Price Offer Price High Price Low Price Open Price Shares Traded Last Trade
  -0.67 -1.37% 48.15 48.14 48.16 48.17 46.66 48.05 922,661 15:24:00

Renault Group : Résultats 2023 historiques - Tous les indicateurs financiers en forte progression

14/02/2024 5:00pm

GlobeNewswire Inc.


Renault (EU:RNO)
Historical Stock Chart


From Jan 2024 to Apr 2024

Click Here for more Renault Charts.
Renault Group : Résultats 2023 historiques - Tous les indicateurs financiers en forte progression
Communiqué de presse14 février 2024
 
 

20240214_Renault Group_Communiqué de presse_Résultats 2023

Résultats 2023 historiques Tous les indicateurs financiers en forte progression

  • Résultats au-dessus des perspectives financières 2023 (déjà relevées en juin 2023) :
  2022 1 Perspectives financières 2023 initiales Perspectives financières 2023 relevées 2023 Variation vs 2022
Marge opérationnelle Groupe 5,5 % ≥ 6 % 7 % à 8 % 7,9 % +2,4 pts
Free cash-flow 2,1 mds€ ≥2,0 mds€ ≥2,5 mds€ 3,0 mds€  +0,9 md€
  • Forte amélioration de tous les indicateurs financiers avec des niveaux records atteints :   
    • Chiffre d’affaires du Groupe : 52,4 milliards d’euros, +13,1 % et +17,9 % à taux de change constants vs 2022
    • Marge opérationnelle du Groupe record : 4,1 milliards d’euros soit 7,9 % du chiffre d’affaires (+2,4 pts vs 2022), en hausse de 1,5 milliard d’euros vs 2022
    • Marge opérationnelle de l’Automobile record : 3,1 milliards d’euros soit 6,3 % du chiffre d’affaires (+3,0 pts vs 2022), en hausse de 1,6 milliard d’euros vs 2022
    • Résultat net : 2,3 milliards d’euros, en hausse de 3,0 milliards d’euros vs 2022
    • Free cash-flow record : 3,0 milliards d’euros, en hausse de 0,9 milliard d’euros vs 2022
    • Position nette financière de l’Automobile à des niveaux historiques : 3,7 milliards d’euros au 31 décembre 2023 (en hausse de 3,2 milliards d’euros vs 31 décembre 2022)
    • ROCE plus que doublé : 28,5 % en 2023 vs 12,6 % en 2022
  • Portefeuille de commandes robuste en Europe à 2,5 mois de ventes prévisionnelles
  • Renault Group confirme sa reconquête auprès des clients avec le succès du renouvellement de sa gamme. En 2023 et en Europe, 2 modèles figurent sur le podium des véhicules les plus vendus et la marque Renault est passée de la 5ème à la 2ème place
  • En 2024, l’offensive produit avec 10 lancements2 et l’accélération de la réduction des coûts seront les leviers de la performance opérationnelle et de la forte génération de cash. Renault Group vise pour 2024 :
    • Une marge opérationnelle du Groupe ≥ 7,5 %
    • Un free cash-flow ≥ 2,5 milliards d’euros
  • Un dividende significativement plus élevé à 1,85 euro sera soumis au vote de l’Assemblée générale annuelle du 16 mai 2024, contre 0,25 euro par action au titre de 2022 (+ 1,60 euro par action)

« Aujourd’hui, Renault Group publie des résultats record. Ceux-ci sont le fruit d’un incroyable travail d’équipe et reflète le succès de notre stratégie Renaulution. Nos fondamentaux n’ont jamais été aussi solides et il n’est pas question de s’arrêter là. En 2024, nous bénéficierons d’un nombre sans précédent de lancements de véhicules, illustrant le renouvellement de Renault Group, tout en poursuivant l’optimisation de notre structure de coûts. Simultanément, nous transformons le Groupe en profondeur et à une vitesse incroyable, avec le franchissement d’étapes majeures pour nos principaux projets et l’accélération de notre stratégie électrique et software. Notre organisation apporte de la flexibilité et amplifie la performance. C’est une force dans un environnement aussi challenging ! Je veux remercier les équipes pour ces résultats. Tous ensemble, nous donnons naissance à un nouveau Renault Group largement plus efficace et performant, et qui crée de la valeur pour toutes ses parties prenantes. » a déclaré Luca de Meo, CEO de Renault Group

Boulogne-Billancourt, 14 février 2024

Résultats commerciaux

  • 3 marques complémentaires et en progression :
    • Les ventes mondiales du Groupe ont augmenté de 9 % par rapport à 2022 pour atteindre 2 235 000 unités. En Europe3, la progression est de 18,6 % dans un marché en hausse de 13,9 %.
    • Marque française la plus vendue dans le monde, Renault se place à la 2ème place du marché européen VP + VU4, et est leader européen des véhicules utilitaires5. En France, Renault est leader en VP et en VU. Clio est devenu le 1er véhicule vendu sur le marché français en 2023, tous canaux confondus et occupe la 3ème place en Europe.
    • Dacia se situe désormais en 11ème position sur le marché européen VP + VU (+ 4 places). Dacia intègre le top 10 européen sur le marché VP. La marque confirme sa 2ème place sur le podium européen6 des ventes à clients particuliers, cœur de sa clientèle.
    • Les ventes d’Alpine progressent de 22,1 % par rapport à 2022. Alpine A110 maintient sa position de premier coupé sportif deux places vendu en Europe en 2023.
  • Une politique commerciale centrée sur la valeur et qui bénéficie déjà des débuts de l’offensive produits sans précédent :
    • Sur les segments C et supérieurs en Europe, la marque Renault enregistre une croissance de 26 % de ses ventes par rapport à l’année 2022 grâce au succès d’Arkana, Austral, Espace E-TECH Hybrid et Megane E-TECH electric. Les segments C et supérieurs représentent 42 % (+ 3 points par rapport à 2022) du mix des ventes de la marque en Europe en 2023.
    • Les ventes à particuliers représentent 65 % des ventes du Groupe sur ses cinq principaux pays en Europe7. La marque Renault réalise plus d’une vente sur deux sur le marché des clients particuliers. 
  • Une offensive d’électrification qui porte ses fruits :
    • En Europe, la marque Renault prend la 3ème place des véhicules particuliers électrifiés8 avec des ventes en hausse de 19,7 % par rapport à 2022, représentant 39,7 % des ventes de véhicules particuliers de la marque (dont 11,3 % en véhicules électriques). Cette progression est soutenue par une croissance de 62 % des ventes de véhicules hybrides (HEV). Austral, Clio et Captur se classent dans le top 10 des véhicules hybrides les plus vendus en Europe.
    • Dacia a déjà démarré sa stratégie d'électrification progressive : Dacia Jogger Hybrid 140, commercialisé depuis janvier 2023, représente plus de 25 % des commandes de Jogger. Dacia Spring 100 % electric, se trouve toujours sur le podium des véhicules électriques vendus à particuliers en Europe9.
    • En 2023, Renault Group confirme l’atteinte de ses objectifs CAFE10 (véhicules particuliers et véhicules utilitaires) en Europe.

Résultats financiers

Les comptes consolidés de Renault Group et les comptes sociaux de Renault SA au 31 décembre 2023 ont été arrêtés par le Conseil d’administration du 14 février 2024 réuni sous la présidence de Jean-Dominique Senard.

Le chiffre d’affaires du Groupe atteint 52 376 millions d’euros, en hausse de 13,1 % par rapport à 2022. À taux de change constants11, il progresse de 17,9 %.

Le chiffre d’affaires de l’Automobile s’établit à 48 150 millions d’euros, en hausse de 11,7 % par rapport à 2022. Il comprend 4,8 points d’effet de change négatif (2 068 millions d’euros) essentiellement lié à la dévaluation du Peso argentin et dans une moindre mesure de la dévaluation de la Livre turque. À taux de change constants4, il progresse de 16,5 %.

  • L’effet volume s’élève à +4,0 points bénéficiant du succès commercial des véhicules. La hausse de 9 % des immatriculations se traduit par 4 points d'effet volume en raison du moindre restockage chez les concessionnaires par rapport à fin 2022. Cette amélioration des stocks totaux est supérieure à l’objectif initial d’être sous les 500 000 véhicules à la fin de l’année.
  • L’effet prix, positif de +7,4 points, continue à avoir un fort impact. Il reflète la politique commerciale du Groupe, privilégiant la valeur au volume des ventes, l’enrichissement des véhicules ainsi que des hausses de prix pour compenser l’inflation des coûts.
  • Le mix géographique contribue positivement pour +1,7 point grâce à la forte performance des ventes en Europe.
  • Le mix produit s’élève à +1,0 point principalement grâce au succès d’Austral, Espace E-TECH Hybrid et des véhicules utilitaires. Le succès de Clio impacte négativement le mix produit en raison de son prix de vente moyen inférieur à celui du Groupe.
  • L’impact des ventes aux partenaires, positif de 2,1 points, résulte principalement de la production de l’ASX (depuis le début de l’année 2023) et de Colt (depuis octobre 2023) pour Mitsubishi Motors ainsi que de la dynamique de l’activité des véhicules utilitaires pour Nissan, Renault Trucks et Mercedes-Benz.

Le Groupe enregistre une marge opérationnelle record de 7,9 % du chiffre d’affaires contre 5,5 % du chiffre d’affaires en 2022, en progression de 2,4 points. Elle s’est améliorée en séquentiel de 6,3 % au 2nd semestre 2022 à 7,6 % au 1er semestre 2023 et 8,1 % au 2nd semestre 2023. Elle s’élève à 4 117 millions d’euros, en hausse de 1 547 millions d’euros par rapport à 2022.

La marge opérationnelle inclut, depuis début novembre 2022 et jusqu’à la déconsolidation de Horse, un effet non cash positif de l’arrêt des amortissements de ces actifs destinés à être vendus. Celui-ci s’élève à 482 millions d’euros en 2023 (275 millions d’euros au 1er semestre 2023 et 207 millions d’euros au 2nd semestre 2023). Cela représente un impact positif de 398 millions d’euros par rapport à l’année dernière.

Ajustée de cet impact positif, la marge opérationnelle du Groupe s’élèverait à 6,9 % en 2023 avec 6,6 % au 1er semestre 2023 et 7,3 % au 2nd semestre 2023.

La marge opérationnelle de l’Automobile a aussi atteint un niveau record à 6,3 % du chiffre d’affaires de l’Automobile en 2023, en amélioration de 3,0 points par rapport à 2022. Elle s’élève à un montant record de 3 051 millions d’euros contre 1 402 millions d’euros en 2022.

  • La marge opérationnelle de l’Automobile a été fortement impactée par un effet de change négatif de 595 millions d’euros essentiellement lié au Peso argentin.
  • L’effet volume positif de 621 millions d’euros et l’effet mix/prix/enrichissement positif de 2 908 millions d’euros illustrent le succès des véhicules et de la politique commerciale centrée sur la valeur. L’effet mix/prix/enrichissement positif a plus que compensé l’augmentation des coûts qui s’élève à 1 630 millions d’euros. Cette dernière s’explique principalement par l’impact différé des hausses de prix des matières premières et de l’énergie et des coûts de logistique et de main d’œuvre.
  • La hausse des frais généraux de 389 millions d’euros s’explique principalement par les coûts marketing dus à l’offensive produits actuelle et par les augmentations salariales.
  • Les réévaluations de prix en Argentine prises en compte dans le plan de souscription de Renault Group dans le pays, expliquent la majeure partie de l’effet “autres” positif de 376 millions d’euros.

La contribution de Mobilize Financial Services (Financement des Ventes) à la marge opérationnelle du Groupe atteint 1 101 millions d’euros, contre 1 198 millions d’euros en 202212 du fait des éléments non-récurrents sur la valorisation des swaps en lien avec l’augmentation des taux d’intérêts en Europe depuis début 2022. Hors cet élément non récurrent, la marge opérationnelle de Mobilize Financial Services aurait progressé de 8 % par rapport à 2022. Cette évolution provient principalement de la hausse des nouveaux financements et d’un coût du risque moins élevé.

Les autres produits et charges d’exploitation sont négatifs à hauteur de 1 632 millions d’euros (contre -379 millions d’euros en 2022). Ce montant s’explique notamment par la moins-value de cession des actions Nissan en décembre 2023 de 0,9 milliard d’euros, par une perte de valeur de 0,5 milliard d’euros sur des développements véhicules et actifs de production spécifiques et par des coûts de restructurations. Le montant de plus-values principalement lié à la vente d’un terrain à Boulogne-Billancourt, de plusieurs filiales commerciales du Groupe et de succursales de Renault Retail Group s’élève à 0,3 milliard d’euros.

Après prise en compte des autres produits et charges d’exploitation, le résultat d’exploitation du Groupe s’établit à 2 485 millions d’euros contre 2 191 millions d’euros en 2022 (+294 millions d’euros par rapport à 2022).

Le résultat financier ressort à -527 millions d’euros contre -486 millions d’euros en 2022. Cette détérioration s’explique par l’impact de l’hyperinflation en Argentine partiellement compensé par l’impact positif de la hausse des taux d’intérêts sur la position nette financière.

La contribution des entreprises associées s’élève à 880 millions d’euros, contre 423 millions d’euros en 2022. Elle inclut 797 millions d’euros liés à la contribution de Nissan.

Les impôts courants et différés représentent une charge de 523 millions d’euros, stable par rapport à 2022 (-524 millions d’euros en 2022). L'augmentation du résultat avant impôt, liée à l’amélioration de la performance, a été compensée par l’évolution des impôts différés.

Ainsi, le résultat net s’établit à 2 315 millions d’euros, en hausse de 3 031 millions d’euros par rapport à 2022 et le résultat net, part du Groupe, à 2 198 millions d’euros (soit 8,11 euros par action). Pour mémoire, en 2022, le résultat net des activités abandonnées s’élevait à -2 320 millions d’euros du fait de la charge d'ajustements non-cash liée aux cessions des activités industrielles russes.

La capacité d’autofinancement de l’activité Automobile a atteint un niveau record en 2023 à 5 485 millions d’euros, en progression de 667 millions d’euros par rapport à 2022. Elle inclut 600 millions d’euros de dividende de Mobilize Financial Services contre 800 millions d’euros en 2022. Cette capacité d’autofinancement a couvert, plus que largement, les investissements corporels et incorporels avant cession d'actifs qui s'élèvent à 2,9 milliards d’euros (2,6 milliards d’euros nets des cessions) et les coûts de restructuration (0,5 milliard d’euros).         

Hors impact des cessions, le montant des CAPEX et R&D nets du Groupe s’élève à 3 817 millions d’euros en 2023, soit 7,3 % du chiffre d’affaires contre 7,4 % en 2022. Il est de 6,7 % en incluant les cessions d’actifs.

Le free cash-flow13 atteint un niveau record et s’élève à 3 024 millions d’euros. Retraité du dividende reçu de Mobilize Financial Services, il s’établit à 2 424 millions d’euros contre 1 319 millions d’euros en 2022, soit une amélioration de 1 105 millions d’euros. La variation du besoin en fonds de roulement est positive à hauteur de 637 millions d’euros principalement en raison de la baisse des stocks.

Au 31 décembre 2023, les stocks totaux de véhicules neufs (y compris le réseau de concessionnaires indépendants) représentent 484 000 véhicules, au-delà de l’objectif, contre 569 000 à fin juin 2023 et 480 000 à fin décembre 2022.

Au 31 décembre 2023, la position financière nette de l’Automobile s’élève à 3 724 millions d’euros contre 549 millions d’euros au 31 décembre 2022, soit une amélioration de 3 175 millions d’euros. En 2023, elle inclut les opérations suivantes :

  • 764 millions d’euros correspondant à la cession de 211 000 000 actions Nissan détenues dans une fiducie française, selon les termes du Nouvel Accord de l’Alliance ;
  • 200 millions d’euros, représentant une prise de participation de 24 % au capital d’Alpine Racing Ltd (Royaume-Uni) par Otro Capital, RedBird Capital Partners et Maximum Effort Investments.

Renault Group a remboursé, avec un an d’avance, la totalité du prêt d’un pool bancaire bénéficiant de la garantie de l’État français (PGE).

La réserve de liquidité à fin décembre 2023 est à un niveau élevé de 17,8 milliards d’euros, en hausse de 0,1 milliard d’euros par rapport au 31 décembre 2022.

Allocation du capital

Renault Group souhaite partager la création de valeur avec ses parties prenantes à travers un plan d’actionnariat salarié et par le versement d’un dividende.

Plan d’actionnariat salarié Renaulution Shareplan

Depuis 2022, Renault Group a engagé une démarche pour augmenter la part des employés dans son capital afin d’atteindre 10 % d’ici 2030.

En 2023, plus de 95 000 salariés ont bénéficié de 8 actions gratuites. Parmi eux, plus de 38 000 ont également souscrit à des actions à un prix préférentiel de 26,28 euros par action. Au total, avec presque 2,1 millions d’actions additionnelles détenues par les salariés, cette seconde opération du plan d’actionnariat salarié Renaulution Shareplan représente 0,7 % du capital de Renault Group.

Au 31 décembre 2023, les salariés détiennent 5,07 % du capital.

Dividende

Le dividende proposé au titre de l’exercice 2023 s’élève à 1,85 euro par action, en hausse de 1,60 euro par action par rapport à l’année dernière, ce qui représente un taux de distribution de 17,5 % du résultat net – part du Groupe14. Il serait intégralement versé en numéraire et sera soumis à l’approbation de l’Assemblée générale des actionnaires le 16 mai 2024. La date de détachement du dividende est prévue le 22 mai 2024 et sa mise en paiement le 24 mai 2024.

Comme annoncé lors du Capital Market Day, la politique de dividende prévoit une augmentation progressive et disciplinée du taux de distribution jusqu’à 35 % du résultat net – part du Groupe, à moyen terme. Pour ce faire, le Groupe devra atteindre sa 1ère priorité : le retour à une notation financière « investment grade ».

Perspectives 2024

L’offensive produit en 2024 et l’accélération de la réduction des coûts seront les leviers de la performance opérationnelle et d’une forte génération de cash :

  • Lancements de produits : 2024 sera une année historique avec 10 lancements15 de nouveaux véhicules
    • Marque Renault : 7 lancements16 de nouveaux véhicules :
      • 2 nouveaux véhicules 100 % électriques avec Scenic E-TECH electric, offrant plus de 600 km d’autonomie WLTP, et Renault 5 E-TECH electric – icône pop 100 % électrique
      • 2 nouveaux véhicules hybrides en Europe dont Rafale E-TECH
      • Nouveau Renault Master (en versions thermique et électrique)
      • 2 nouveaux véhicules sur les marchés hors Europe : Kardian et un véhicule Renault Korea Motors
      • En 2024, la marque Renault poursuivra le déploiement de l’« International game plan 2027». Après le Brésil et la Turquie en 2023, cette année sera marquée par le déploiement de ce plan au Maroc et en Corée du Sud.
    • Dacia:
      • Nouveau Dacia Duster commercialisé à partir de mars 2024
      • Nouvelle Dacia Spring 100 % électrique, avec un tout nouveau design extérieur et intérieur, commercialisée à l’été 2024
      • La marque révèlera Bigster, véhicule du segment C, en fin d’année 2024
    • Alpine:
      • Alpine poursuit sa stratégie de développement à l’international avec son arrivée en Turquie au 1er semestre 2024
      • 2024 marquera le virage d’Alpine dans l’électrique. La marque présentera sa citadine sportive, l’Alpine A290, premier véhicule de sa gamme 100 % électrique
  • Accélération de la réduction de coûts et de la mise sur le marché :
    • Réduction de coûts de production par véhicule de 30 % pour les véhicules thermiques et de 50 % pour les véhicules électriques entre aujourd’hui et 2027 grâce au Metaverse Industriel.
    • Cette réduction de coûts de production va également contribuer à l’objectif d’Ampere de réduire de 40 %, de manière continue, les coûts variables entre la 1ère et la 2nde génération de véhicules électriques du segment C d’ici 2027+.

En 2024, les marchés automobiles en Europe et en Amérique latine devraient être stables et le marché en Eurasie devrait baisser de 11 %.

Dans ce contexte, Renault Group vise en 2024 :

  • une marge opérationnelle du Groupe ≥ 7,5 %
  • un free cash-flow ≥ 2,5 milliards d’euros

Résultats consolidés de Renault Group

En million d’euros 2022 1 2023 Variation
Chiffre d’affaires Groupe 46 328 52 376 +13,1 %
Marge opérationnelle 2 570 4 117 +1 547
En % du chiffre d’affaires 5,5 % 7,9 % +2,4 pts
Autres produits et charges d’exploitation -379 -1 632 -1 253
Résultat d’exploitation 2 191 2 485 +294
Résultat financier -486 -527 -41
Part dans le résultat des sociétés mises en équivalence 423 880 +457
                dont Nissan 526 797 +271
Impôts courants et différés -524 -523 +1
Résultat net -716 2 315 +3 031
                dont activités poursuivies 1 604 2 315 +711
                dont activités abandonnées -2 320 - +2,320
Résultat net, part du Groupe -354 2 198 +2 552
Free cash-flow 2 119 3 024 +905
Position nette financière de l’Automobile +549au 31/12/2022 +3 724 au 31/12/2023 +3 175

1- Les états financiers 2022 tiennent compte des ajustements au titre de la 1ère application de la norme IFRS 17 « Contrat d’assurance » en 2023.

Impacts comptables de Horse

En million d’euros 2022 1 2023
Marge opérationnelle 2 570 4 117
En % du chiffre d’affaires 5,5 % 7,9 %
Impact de l’arrêt des amortissements Horse (IFRS 5) 87 482
Marge opérationnelle hors impact IFRS 5 Horse 2 483 3 635
En % du chiffre d’affaires 5,4 % 6,9 %

1- Les états financiers 2022 tiennent compte des ajustements au titre de la 1ère application de la norme IFRS 17 « Contrat d’assurance » en 2023.

Pas d’impact de Horse sur le free cash-flow en 2022 et 2023.

Informations complémentaires

Les comptes consolidés de Renault Group et les comptes sociaux de Renault SA au 31 décembre 2023 ont été arrêtés par le Conseil d’administration du 14 février 2024. Les Commissaires aux comptes du Groupe ont effectué leurs diligences d’audit sur ces comptes et les rapports d’audit relatifs à la certification des comptes consolidés et sociaux sont en cours d’émission.

Le rapport financier annuel, avec l’analyse complète des résultats financiers de 2023 incluant les comptes consolidés condensés, est disponible sur www.renaultgroup.com dans la rubrique « Finance ».

Conférence des résultats financiers 2023

Lien pour suivre la conférence, le 15 février à 8H00 CET, puis en replay : events.renaultgroup.com

À propos de Renault Group

Renault Group est aux avant-postes d’une mobilité qui se réinvente. Fort de son alliance avec Nissan et Mitsubishi Motors, et de son expertise unique en termes d’électrification, Renault Group s’appuie sur la complémentarité de ses 4 marques - Renault – Dacia – Alpine et Mobilize – et propose des solutions de mobilités durables et innovantes à ses clients. Implanté dans plus de 130 pays, le Groupe a vendu plus de 2 235 millions de véhicules en 2023. Il réunit près de 106 000 collaborateurs qui incarnent au quotidien sa Raison d’Etre, pour que la mobilité nous rapproche les uns des autres. Prêt à relever des défis sur route comme en compétition, le Groupe est engagé dans une transformation ambitieuse et génératrice de valeur. Celle-ci est centrée sur le développement de technologies et de services inédits, d’une nouvelle gamme de véhicules encore plus compétitive, équilibrée et électrifiée. En phase avec les enjeux environnementaux, Renault Group a l’ambition d’atteindre la neutralité carbone en Europe d’ici à 2040.

https://www.renaultgroup.com/

RENAULT GROUPRELATIONS INVESTISSEURS   Philippine de Schonen+33 6 13 45 68 39philippine.de-schonen@renault.com      
RENAULT GROUP RELATIONS PRESSE     Rie Yamane+33 6 03 16 35 20rie.yamane@renault.com    

1 Les états financiers 2022 tiennent compte des ajustements au titre de la 1ère application de la norme IFRS 17 « Contrat d’assurance » en 2023. 2 10 lancements de véhicules en 2024, sans compter Renault Duster (hors Europe) et restylage de Captur.3 Périmètre Europe de l’ACEA.4 VP+ VU : véhicules particuliers + véhicules utilitaires.5 Hors pickup 6 Autriche, Belgique, Croatie, République Tchèque, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Hongrie, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, Royaume-Uni 7 France, Italie, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni  8 Inclut les véhicules électriques, les hybrides (HEV) et les hybrides rechargeable (PHEV), exclut le mild-hybrid (MHEV).

9 Autriche, Belgique, Croatie, République Tchèque, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Hongrie, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, Royaume-Uni.

10 Les résultats officiels seront publiés par la Commission Européenne dans les mois à venir. CAFE = Corporate Average Fuel Economy.  11 Afin d'analyser la variation du chiffre d'affaires consolidé à taux de change constants, Renault Group recalcule le chiffre d'affaires de l’exercice en cours en appliquant les taux de change moyens de la période précédente.12 Les états financiers 2022 tiennent compte des ajustements au titre de la 1ère application de la norme IFRS 17 « Contrat d’assurance » en 202313 Free cash-flow opérationnel du secteur Automobile : flux de trésorerie après intérêts et impôts (hors dividendes reçus de sociétés cotées en bourse) moins investissements corporels et incorporels nets de cessions +/- variation du besoin en fonds de roulement 14 Hors 880 M€ de moins-value de cession des titres Nissan15 10 lancements de nouveaux véhicules en 2024, sans compter Renault Duster (hors Europe) et restylage de Captur.16 7 lancements de nouveaux véhicules en 2024 pour la marque Renault, sans compter Renault Duster (hors Europe) et restylage de Captur.

 

Pièce jointe

  • 20240214_Renault Group_Communiqué de presse_Résultats 2023

1 Year Renault Chart

1 Year Renault Chart

1 Month Renault Chart

1 Month Renault Chart

Your Recent History

Delayed Upgrade Clock